Aller au contenu
Home » Blog » Quelle est la différence entre l’industrie 3.0 et l’industrie 4.0 ?

Quelle est la différence entre l’industrie 3.0 et l’industrie 4.0 ?

Elle est efficace, numérique, durable, connectée et intelligente. Mais qu’est-ce que l’industrie 4.0 exactement ? C’est le terme à la mode pour désigner la quatrième révolution, entièrement numérique. Après la machine à vapeur et la chaîne de montage, l’ordinateur a provoqué la troisième révolution industrielle.

Aujourd’hui, la numérisation transforme à nouveau le processus industriel. En tirant parti de cette montée en puissance de l’automatisation, de la sensorique, de l’échange de données et de l’analyse en temps réel, les entreprises produisent et livrent des produits plus intelligents, plus rapides et plus efficaces, ouvrant ainsi un nouveau monde de possibilités.

La numérisation : Poser les bases du succès

Les fondements de la prochaine ère industrielle reposent sur la numérisation. Grâce au cloud, les usines et les entrepôts peuvent être connectés et partager de grandes quantités de données entre sites et entre entreprises en l’espace de quelques millisecondes. Cette même technologie décentralisée est utilisée pour créer un moyen fiable, traçable et infalsifiable pour les personnes de soumettre leurs transactions, appelé blockchain.

En utilisant des capteurs et des analyses de données, les machines peuvent réellement commencer à « apprendre » comment être plus efficaces dans leurs processus. Ce type de capacité dans la technologie s’appelle l’intelligence artificielle, qui saisit les données, identifie les tendances et améliore la qualité et les performances des usines de fabrication.

Avec plus de 3 500 capteurs dans plus de 180 usines, les ordinateurs de Henkel peuvent recueillir des informations sur la durabilité, l’efficacité, la qualité et la sécurité en temps réel et permettre une analyse basée sur le cloud pour les diagnostics, les prédictions et les prescriptions.

Tout au long de la chaîne de valeur, les données peuvent être échangées en permanence, ce qui permet une planification et une allocation optimales des ressources. Les processus et les composants peuvent être normalisés et connectés numériquement, transformant le rêve de l' »usine intelligente » en une réalité.

En ce qui concerne les mots eux-mêmes, l’industrie 4.0 fait référence à la quatrième révolution industrielle. Ce terme a été inventé en 2011 pour représenter le rôle que les systèmes cyber-physiques (CPS), l’informatique en nuage et l’IIoT (internet industriel des objets) auront sur les processus de fabrication. Les impacts de cette technologie comprennent :

  • L’interopérabilité
  • Décentralisation de l’information
  • Collecte de données en temps réel
  • Flexibilité accrue
    En tant que telle, la différence entre l’industrie 3.0 et l’industrie 4.0 est la présence de nouvelles technologies interconnectées dans les opérations de l’usine.

Nous avons essentiellement suivi une séquence d’automatisation accrue, et le développement final (qui est toujours en cours) porte cette automatisation à un tout autre niveau en faisant appel au big data.

industrie 4.0

Quelle est la différence entre l’industrie 3.0 et l’industrie 4.0 ?

Dans l’industrie 3.0, nous automatisons les processus à l’aide de processeurs logiques et de technologies de l’information. Ces processus fonctionnent souvent en grande partie sans intervention humaine, mais il y a toujours un aspect humain derrière. L’industrie 4.0 se caractérise par la disponibilité et l’utilisation de grandes quantités de données dans les ateliers de production.

Pour illustrer l’ancienne méthode (industrie 3.0), prenons l’exemple d’une machine à commande numérique : bien qu’elle soit largement automatisée, elle nécessite toujours l’intervention d’un contrôleur humain. Le processus est automatisé en fonction de l’intervention humaine, et non des données.

Dans le cadre de l’industrie 4.0, cette même machine CNC serait non seulement capable de suivre des paramètres de programmation définis, mais aussi d’utiliser des données pour rationaliser les processus de production.

Avec la montée en puissance de la numérisation, les emplois d’aujourd’hui sont en train de changer. Différents types de technologies simplifient et améliorent les processus pour accroître l’efficacité et la durabilité. La culture du travail évolue également, l’agilité, la flexibilité et la philosophie « tester et apprendre » remplaçant les structures rigides.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

fr_FRFrançais