Aller au contenu
Home » Blog » Les indicateurs clés de performance (KPI) en marketing

Les indicateurs clés de performance (KPI) en marketing

  • par

Dans le monde des affaires, en général, il faut toujours commencer par le but final, l’objectif, en tête.

Et cela ne suffit pas. Une fois ce but final établi, il faut imaginer et identifier les étapes intermédiaires, celles qui vont marquer le rythme du voyage, et surtout, celles qui peuvent constituer les moments idéaux pour calibrer la trajectoire. Ceci est valable à tous les niveaux.

Elle s’applique aux objectifs globaux de revenus et de chiffre d’affaires d’une entreprise. Il s’applique à la mise sur les rails d’un programme de réduction des coûts et des déchets. Il s’applique à toute restructuration de la dynamique ou de l’équipe. Et, bien sûr, elle s’applique aussi à toute campagne de marketing individuelle.

En bref, c’est un modus operandi qui doit s’appliquer à toutes les étapes de la vie d’une entreprise. Sur ce point, il n’y a ni doute ni incertitude.

Mais une fois que tout cela est clair, il est essentiel de faire une pause et de réfléchir à un point décisif : fixer un objectif, des jalons, un chemin est totalement inutile si l’on n’est pas capable de mesurer les résultats avec ampleur et précision, d’évaluer soigneusement les progrès, de suivre ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Mesurer, c’est savoir. Et savoir est le seul moyen possible de corriger le tir ou d’accélérer le rythme.

Les indicateurs clés de performance marketing – ce qu’ils sont, à quoi ils servent

Commençons par quelques définitions de base : Les KPI sont des mesures et des indicateurs qui servent à mesurer les performances de la manière la plus objective possible.

Dans le cas spécifique des départements marketing, la mesure peut porter sur le retour sur investissement, l’efficacité des campagnes, la capacité à attirer l’attention de nouveaux clients, la capacité à générer des leads ou des conversions ; et puis, encore plus profondément, vous pouvez étudier les niveaux d’engagement et de satisfaction, les taux de rétention, la qualité globale de l’expérience client, et comment ces données changent lorsque des sous-ensembles d’objectifs sont pris en compte.

Soyons encore plus spécifiques. Pour mettre en évidence la signification des indicateurs clés de performance marketing, nous pouvons tracer un chemin en trois étapes. À la base, il y a ce qu’on appelle les « indicateurs » : des mesures simples avec un faible niveau de « profondeur ». Par exemple, pour une campagne de marketing vidéo, un indicateur pourrait être le nombre de personnes qui ont regardé une vidéo, la durée totale de ces visionnages, les canaux où ils ont eu lieu, etc.

performance

Nous parlons d’une information à la portée très large, et non calibrée dans un contexte qui la rende critique, opérationnelle, strictement fonctionnelle aux objectifs qu’une entreprise se fixe avec ses stratégies marketing.

Il y a ensuite une étape intermédiaire : celle des  » indicateurs de performance « , qui sont plus spécifiques et circonstanciels, et nous amènent aux KPIs marketing.

Les indicateurs clés de performance, enfin, constituent le sous-ensemble d’informations le plus important et le plus critique pour les compartiments marketing d’une entreprise (ou pour une campagne individuelle).

Quelle est la manière la plus fonctionnelle d’établir des indicateurs clés ?

Mettons tout de suite les choses au clair : il n’y a pas de règle universelle. Tout dépend du type d’entreprise, du type de campagne, du public cible et des objectifs particuliers que vous vous fixez.

Toutefois, avant de vous fournir une liste de certains types de KPI marketing particulièrement populaires et importants, nous souhaitons mettre en évidence certaines caractéristiques communes qui sous-tendent un choix efficace et intelligent.

Les meilleurs KPI marketing doivent donc être :

  • simples
  • spécifiques
  • atteignables
  • réalistes
  • opportuns
  • résilientes

Prêtez également attention à cet élément supplémentaire : les indicateurs clés de performance marketing existaient et étaient fixés avant même la transformation numérique, bien sûr.

Mais avec le virage numérique, le changement ne s’est pas fait uniquement en termes quantitatifs, mais aussi en termes qualitatifs. Ce n’est pas seulement une question d’ampleur et de précision des données collectées, mais aussi en raison de la vitesse à laquelle les KPI évoluent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

fr_FRFrançais